Photo Les émissions judiciaires à la télévision

Les émissions judiciaires à la télévision

Les émissions judiciaires lèvent le rideau sur le monde de la justice et font sensation à la télévision. Elles évoquent des situations intrigantes, laissant les téléspectateurs sans voix quand arrive le moment de vérité. Les affaires criminelles garantissent aux téléspectateurs un aller-retour en ascenseur émotionnel, allant de l'arrestation, du procès au jugement.

D'une audience particulière à l'ensemble de la population

Autrefois perçu dans l'esprit du public comme quelque chose de différent, comme un monde à part réservé aux juristes, le monde judiciaire se fait de plus en plus connaitre par le biais des émissions judiciaires à la télévision.

Adultes, enfants, tous sont figés devant le petit écran et n'en perdent pas une miette. L'heure du droit devient un véritable moment de détente pour la famille. Au fil des années, le nombre d'audiences de ces émissions ne fait qu'augmenter grâce aux évolutions technologiques qui viennent favoriser l'accès pour tous.

Les émissions judiciaires fournissent aux téléspectateurs un réel kit de survie qu'ils emportent dans la vraie vie, Les émissions mettent en avant les essentiels à connaitre en matière de procédure judiciaire.

Des limites à la diffusion des émissions

La diffusion des enquêtes criminelles à la télévision se heurte à quelques limites. Le silence est de mise quand le tribunal est en séance. Objets et sujets de contrariété sont bannis par la Cour. Ainsi, les caméras sont formellement interdites dans les prétoires. Évidemment, il existe des exceptions à cette règle, mais rare sont les cas où ces appareils sont admis en audience.

L'interdiction de caméras vise d'une part à assurer la sérénité des débats et à respecter la vie privée des parties au procès, d'autre part. En tant que protecteur des droits fondamentaux, le juge doit veiller à ce que les prisonniers ne soient victimes d'injustices de la masse populaire.

Le déroulement d'un procès pourrait avoir des répercussions néfastes sur la vie en société de l'accusé dans le futur. Une fois que le public a une idée en tête, il ne lâche pas le morceau. Il serait d'autant plus injuste qu'une personne innocente, une fois relâchée, ait à subir les regards et les remarques haineux de son entourage.

Un large éventail d'émissions

La télévision met à la disposition du téléspectateur toute sorte d'émission pour assouvir sa soif d'information juridique. Les présentateurs télé n'ont pas fini de surprendre. Il y en a pour tous les goûts : films, documentaires, débats, téléréalités. Divers types d'actes délictueux y sont présentés : vols, assassinats, meurtres, viols.

Le passionné de cinéma Dominique Warluzel (dominiquewarluzel.tv) présentateur et producteur télé, a développé une large gamme d'émissions concernant le système judiciaire dans son ensemble. En tant qu'habitué des barreaux, il fait ainsi connaître aux citoyens les rouages de la justice suisse romande à travers des émissions judiciaires à la télévision. Il lance des discussions sur les actualités judiciaires d'ordre nationaux et internationaux. Ses mots frappent fort à la télé. Il vulgarise le système judiciaire au moyen de magazines d'informations judiciaires : « Justice en marche », «Vérité, vérités», « Au-delà des grilles », «Duel» et «L'Étude».